. .


| || || 20 |
| || || |






:






Strike Crimea
Recover My Files v4.5.2.751 Professional



03, 2016 3:32 pm
26, 2016 10:03 pm
24, 2016 7:36 pm
23, 2016 11:42 pm
14, 2016 9:37 pm
13, 2016 10:05 pm
05, 2016 6:46 pm
03, 2016 5:34 pm
03, 2016 5:34 pm
21, 2016 12:29 pm
mouloudi.abdelmalek

merzouk12
hamzad
zinouprocs1
81
kasshoss
kaddabe
kaddabe
abir lina

 | 
 

 

         






:
 : 26/08/2008
 : 22266
: 28
/ / : Al King Cyber Caf
: i am very cool
:
: 26284
: 134
:




http://www.emanway.com/
:     09, 2010 5:26 pm



Le VIH/SIDA touche le monde entier depuis le dbut des annes 1980 et se rpand dans tous les pays sans respecter les frontires. Ce virus affaiblit les dfenses immunitaires de la personne touche qui contracte des maladies mortelles. Aujourdhui, plus de 40 millions de personnes (source : Rapport mondial 2005 ONUSIDA) sont touches par le virus. Aucun pays nest pargn, en raison notamment des migrations. Les pays arabes sont aussi concerns mme si leur taux de prvalence reste faible. Mais les jeunes constituent un groupe vulnrable quil est important de prvenir du danger, en particulier dans le monde arabe. En effet, ils constituent la majorit de la population et sont affaiblies par les problmes socio-conomiques et culturels. Cest pourquoi les jeunes du monde arabe doivent se mobiliser en crant des associations et en menant des activits de sensibilisation.

Le HIV/SIDA cest quoi ?




Le
SIDA ou le syndrome dimmuno-dficience acquise est une infection contagieuse qui atteint ltre humain en attaquant le systme immunitaire rendant la personne vulnrable face toutes les infections. Le premier cas du sida a t dcouvert en 1981 en Californie (USA). Dans la mme anne, on a reconnu le caractre contagieux de la maladie et quelle est transmissible par voie sexuelle ainsi que par le sang. Puis, les recherches se sont poursuivies pour dcouvrir le virus qui en est lorigine en 1993 par lInstitut Louis Pasteur (France). Le virus continue jusqu prsent de dcimer lhumanit battant tous les records de destruction et causant la paralysie des efforts des institutions et organisations internationales travaillant dans le domaine de la sant et du dveloppement. Les recherches se sont vues incapables de trouver un quelconque soin ou vaccin efficace contre la pandmie. Seul, un traitement appel trithrapie (une combinaison de plusieurs mdicaments) permet de retarder les effets de la maladie et daider les Personnes Vivant avec le VIH (PVVIH) dans leur vie quotidienne.

Les modes de transmission :



1. Rapports sexuels non protgs, homosexuels ou htrosexuels ;

2. Contact avec du sang contamin : transfusion sanguine, seringues, objets tranchants (par exemple rasoirs) ;

3. Mode vertical (de la mre son enfant pendant la grossesse, lors de laccouchement ou lallaitement).

Le VIH ne se transmet pas :

au moment des salutations,

en travaillant ensemble,

en partageant les mmes toilettes,

en mangeant ensemble,

en dormant ensemble,

en changeant ses vtements.

Quelles sont les catgories les plus vulnrables ?

Les groupes les plus vulnrables sont : les jeunes, les routiers, les militaires, les commerants, les prostitus, les personnes sinjectant de la drogue, les homosexuels.
Discrimination et stigmatisation des personnes infectes et affectes par le VIH/SIDA :
Le fait que cette maladie se transmet principalement par voie sexuelle explique les discriminations rencontres par les personnes vivant avec le VIH/SIDA, en particulier dans les socits musulmanes qui ont dvelopp beaucoup de tabous autour de la sexualit. Lignorance concernant les modes de transmission de la maladie entrane la persistance dides fausses qui jouent un rle ngatif dans le traitement des malades mais aussi dans le domaine de la prvention.
La stigmatisation de ces personnes a pour consquences : perte demploi, exclusion hors de la famille et de la socit, rejet des enfants qui sont touchs, violence morale et physique, menaces sur la vie, violation des droits de lhomme.

Les chiffres au Moyen-Orient et en Afrique du Nord



Selon lONUSIDA, en 2005, 510 000 personnes seraient atteintes par le virus dans le monde arabo-musulman, dont 47 % de femmes. 67 000 personnes auraient t nouvellement infectes en 2005. Le taux de prvalence reste trs bas : 0.2% de la population serait touche. Environ 60 000 personnes seraient dcdes cause de la maladie en 2005. Les modes de transmission les plus rpandus dans cette rgion sont:

les rapports htrosexuels (dans le mariage mais aussi li la prostitution);

les rapports homosexuels,

les injections de drogues.

Certains facteurs empchent la population de se prmunir contre la maladie : les tabous culturels, le manque dinformations claires, labsence de services spcifiques et le difficile accs aux prservatifs.

Pourquoi les jeunes du monde arabe sont vulnrables la maladie ?

La jeunesse (dont lge est fix chez nous de 15 35 ans) est considre comme le moteur principal de la socit, vu ses capacits, sa vivacit et son dplacement entre les continents ainsi que son ouverture sur lautre et ses potentialits sexuelles en devenir. Elle est donc la frange de la population la plus expose au virus du
sida
. La jeunesse dans les pays arabes a aussi une force : elle est dote dune culture unifie, inspire des enseignements de la religion islamique ainsi que de la proximit avec les autres cultures arabes travers les changes facilits par sa langue unifie. Mais les tabous culturels autour de la sexualit empchent les jeunes davoir accs linformation et de connatre les moyens de se protger.

Recommandations : comment lutter contre la maladies ?

Au niveau personnel, viter les modes de transmission peut protger dans une large mesure contre le danger du virus du
sida. Ceux-ci comprennent notamment :

Observer la fidlit conjugale rciproque,

Eviter la transmission du sang contamin,

Eviter lutilisation des outils tranchants utiliss par dautrui avant de les striliser,

Eviter la grossesse pour la femme sropositive,

Faire les examens pr nuptiaux ainsi que le suivi priodique.

Utiliser le prservatif, le cas chant.

Collectivement, pour les gouvernements, faire attention aux dangers que reprsentent les immigrations et mouvements des populations pouvant favoriser la transmission de la maladie dune zone lautre via ces immigrations et mouvements que pratique souvent la jeunesse pour des raisons dtudes, de travail ou dautres.


Mettre laccent sur linformation : la sensibilisation est considre comme efficace contre la propagation de la pandmie. Ce rle demeure une responsabilit de la jeunesse vu ses potentialits intellectuelles, innovatrices et physiques. En gnral, on peut mettre en jeux tous les moyens dducation sanitaire et de sensibilisation aux milieux des jeunes en mettant laccent sur la dfinition de la maladie, ses mthodes de transmission prcites ainsi que la protection individuelle et collective.
Aussi lorientation et le dpistage sont importants dans ce domaine. Vu ce qui prcde, il est impratif pour la jeunesse arabe de consacrer une bonne part de son temps parler du
SIDA :

dans les maisons, les collectivits et les rues, en devenant pairs-ducateurs ;

travers des affiches, journaux et revues qui traitent du sujet ;

travers la participation dans les tables rondes, les programmes mdiatiques ;

la lutte contre la prostitution, ainsi que la sensibilisation des jeunes dans les bars ;

la cration de centres dcoute spcialement crs pour les jeunes ;

lorganisation de colloques et les changes dides et dinformations sur le SIDA ;

lutilisation des arts et du thtre, du sport et bien dautres modles dexpression pour faire passer le message.

On peut renforcer ce message par :

Lorganisation des caravanes des jeunes arabes dans la zone arabe pour lutter contre la propagation de la pandmie du Sida (en Mauritanie, chaque anne, est organise la Caravane de lEspoir pour sensibiliser tous les jeunes la maladie travers des manifestations dans tous le pays).

Les sminaires de formation sur le sida et les maladies sexuellement transmissibles (pour encourager les jeunes devenir des pairs-ducateurs).



Encouragement des ducateurs participer la mobilisation des jeunes sur le danger de la maladie.

Ltablissement de liens forts avec les leaders religieux afin de crer une alliance contre la maladie (la Dclaration du Caire devrait tre largement diffuse).

Limplication des jeunes dans la cration de supports de communication (missions de tl, de radio, journaux, magazines, dpliants,),

Lintgration dans les programmes scolaires de thmes sur le VIH/SIDA, lducation en matire de population et les comptences en vie courante (life skills),

Des confrences, colloques et sminaires auxquels participent les jeunes arabes,

Lorganisation dun plaidoyer auprs des gouvernements pour mieux prendre en compte les besoins des jeunes en matire de services de sant de la reproduction, la facilitation de laccs linformation, aux services et aux prservatifs et louverture de centres spcifiques pour les jeunes.
Rfrences bibliographiques

Rapport ONUSIDA 2005,
Sida
Afrique, un continent en crise, dHelen Jackon, 2004, Le guide du pair-ducateur, FNUAP/ Mauritanie, 2005, Etat mondial de la population 2005, FNUAP

:






PROJET SIDA












:   :
;









!
.. ..

: " " " "
.. .. !
..
: !

-



21, 2012 12:12 am 2
    






:
 : 26/08/2008
 : 22266
: 28
/ / : Al King Cyber Caf
: i am very cool
:
: 26284
: 134
:




http://www.emanway.com/
: :     09, 2010 5:47 pm





PROJET SIDA












:   :
;









!
.. ..

: " " " "
.. .. !
..
: !

-

    
hamza3050





:
 : 20/11/2012
 : 1
: 31
/ / :
:
:
: 1
: 0
:


: :     20, 2012 5:32 pm


:   :
hamza3050 ;

-

    
zinouprocs1





:
 : 14/11/2016
 : 1
: 18
/ / : 445
: 4564
: 645646
: 1
: 0
:


: :     14, 2016 9:37 pm

thnx

:   :
zinouprocs1 ;

-

    
 

          
1 1

:
 :: 
 :: 
-